Black Ops 2 : Le test des snipers et les accessoires

Test et comparaison de tous les fusils de précisions de Black Ops 2 et de leurs accessoires

Black Ops 2 comment bien commencer!

Réussir à faire ses choix au début du multijoueur, les armes à tester: sniper, mitraillettes, fusils à pompes...

Les 10 commandements du sniper! MW3 et autres COD...

Un tuto pour tout vous dire sur le sniper dans MW3 et tous les COD en général!

Le test de Black Ops 2

Le solo, le multijoueur et le zombie passé au crible!

Unit Controllers, du style à prix réduit!

Pour le prix d'une manette normale vous avez une manette avec un vrai design!

Affichage des articles dont le libellé est Test. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Test. Afficher tous les articles

mercredi 17 avril 2013

Test du DLC Uprising de Black Ops 2


C'est récurant maintenant, tous les Call Of Duty nous proposent leurs lots de DLC, en moyenne 4 par an, qui ravissent ou non les fans... Il faut dire que jouer un an sur les même maps peut devenir lassant, alors injecter du sang neuf peut toujours être utile.

Encore que... il faut que ces maps soient réussies, et ce n'est hélas pas toujours le cas. Pour vous faire une idée, j'ai décidé de vous proposer aujourd'hui un "test" du contenu d'Uprising sorti hier sur Xbox 360.

Un avantage des DLC sur les jeux estampillés Treyarch, c'est qu'ils sont complets : en moyenne 4 maps multijoueurs, et une map zombie. Du coup il y en a pour tout le monde!

Les maps multijoueurs :
  • Vertigo sera rangé dans la catégorie des petites maps, où les combats au SMG et au fusil à pompe sont rois. Niveau ambiance, c'est la moins travaillée des 4 maps : l'action prend place dans un gratte ciel dans les tons gris / bleus... Du vu et revu, passons :)
  • Encore nous apporte plus de créativité, qui prend place dans une salle de concert, nous rappelant l'ambiance de Stadium de Black Ops 1, les couleurs sont cette fois plus chaudes et tranchent avec les maps habituelles, un bon point! Niveau design, du standart mais c'est efficace, des couloirs pour le combat rapproché, la zone centrale est dégagée et est surplombée de spots permettant de se faire canarder :). J'ai adopté cette carte très très rapidement... Elle est donc forcément bonne! :p
  • Magma sort clairement des sentiers battus! On se retrouve dans un village japonais en pleine éruption volcanique... Après la lave dans le zombie, on a notre dose sur le multijoueur. Niveau gameplay Magma est la plus grande des 4 maps, sans l'être trop. L'action reste assez soutenue du coup, on se souvient par exemple d'Array dans BO1.
  • Studio s'est la cerise sur le gâteau! On reprend la meilleure map de Black Ops 1 et on la "modernise", niveau design il y a tout, et cette map est parfaite sur tous les modes de jeux. Gros point positif, la map est revue graphiquement : on se retrouve cette fois dans un complexe hollywoodien, divisé en zones "cinématiques" (science-fiction, médiéval...), une réadaptation de bon goût encore une fois de Treyarch. On peut faire le parallèle avec Infinity Ward qui reprend les maps de A à Z sans aucune modifications (crash, overgrown, strike...)
 Je vous laisse sur ces maps avec un peu de gameplay de la Unit sur Magma, je rajouterais ensuite les vidéos des autres maps.




Niveau zombie, même si c'est pas mon premier intérêt... Je dois avouer que l'ambiance et la map sont encore une fois, juste excellents... Preuves à l'appui, avec cette découverte live :


La morale de l'histoire? Vous en avez assez de toujours jouer sur les mêmes cartes? Foncez Uprising est une valeur sûre!

N'oubliez pas le concours pour gagner uprising, le concours ferme dimanche à midi...

lundi 12 novembre 2012

Le Test de Black Ops 2



Ca y est, enfin... Le nouveau Call Of Duty est entre nos mains, nous avons pu y jouer de nombreuses heures pour nous faire un avis sur Black Ops 2. Alors va t'il nous faire oublier la relative déception que les joueurs accros à la série ont pu ressentir avec Modern Warfare 3? Réponses dans ces quelques lignes...

Un jeu, même un Call Of Duty, ça doit pouvoir aussi se jouer tout seul... 


Black Ops 2 surprend par l'innovation de son histoire. Ainsi, et pour la première fois de l'histoire de la série, l'action se déroule en partie dans le futur, en 2025 précisément. Choix osé, qui a au départ effrayé beaucoup de fans réticents à l idée de se retrouver en face d'un Halo. Mais heureusement pour nous, il n'en est rien... Les armes sont réalistes et sont pour la plupart très similaires à ce qu'il se fait actuellement.

L'histoire de ce nouveau Call Of Duty est complexe voire parfois un peu tarabiscotée, encore plus qu'à l'accoutumé... Le jeu se déroule en fait durant deux périodes distinctes. L'histoire est racontée par Frank Woods, un des personnages principaux du Black Ops premier du nom, et alterne d'une mission sur l'autre, le passé (dans les années 80) et dans le futur (dans le présent dans le jeu) en 2025. On y incarne tour à tour Alex Mason et son fils David.

(Frank Woods en 1986 et en 2025)

Et c'est un vrai point fort du jeu. On passe en effet du coq à l'âne dans Black Ops 2. A titre d'exemple, dans la seconde mission, on prend le contrôle du fils, David donc, lors d'une escalade digne du dernier Mission Impossible (avec les gants magnétiques qui permettent de s'accrocher aux parois pour les connaisseurs!). Une fois l'escalade terminée, David sort sa windsuit pour attérir quelques kilomètres plus loin... La mission suivante se déroule avec son père, Alex, en 1986, pour repousser l'armée russe à dos de cheval!

Deux époques donc, deux histoires ne faisant qu'une... Pour un résultat très intéressant et pour une fois assez innovant : bonne idée Treyarch!
Là où le bas blesse par contre c'est que, en plus d'être complexe, Black Ops 2 se réfère assez souvent au premier volet. Par conséquent, les joueurs n'ayant pas jouer au premier épisode risque de ne pas forcément tout saisir...


Coté innovation, Treyarch ne s'est pas arrêté là avec Black Ops 2! Pour la première fois, y est incorporé un gameplay stratégique. C'est à dire, savoir placer ces unités de combats (soldats, mitrailleuses automatiques et autres robots de combats) pour repousser les attaquants en protégeant plusieurs zones définies, comme par exemple, une antenne satellite. Le joueur pourra, s'il le souhaite, prendre le contrôle des différentes unités, ou au contraire, donnant simplement des ordres de déplacements. Ce n'est pas non plus un starcraft, mais l'idée est tout de même assez intéressante... Bref, Treyarch a encore une fois essayé de sortir des sentiers battus.

Et sinon c'est quand même un vrai Call Of Duty ce Black Ops 2? 

Outre ces nouveautés, Black Ops 2 reprend les éternelles recettes de ces prédécesseurs, le joueur est guidé, très guidé. Il doit se déplacer et se rendre à des points bien distincts pour déclencher tous les scripts du scénario et autres explosions. Si bien que parfois on a plus l'impression de participer à un film que de vraiment jouer à un jeu vidéo où l'on aurait un rôle primordial lors des divers évènements... Mais on se trompe, en effet, suivant vos actions et les résultats obtenus, les choses ne se passeront pas forcément de la même façon dans la suite de l'aventure... 

Black Ops 2 reprend le même moteur graphique que celui introduit depuis maintenant 5 ans avec le premier Modern Warfare, et ça fait grincer des dents... Personnellement, ça ne me dérange en rien, je trouve le jeu graphiquement réussi. Il faudra certainement attendre la prochaine génération de console pour avoir un nouveau moteur graphique...


Call Of Duty on y joue un an pour son multijoueur...


Comme indiqué au début de ce test, Modern Warfare 3, a déçu de nombreux joueurs et fans avec son multijoueur pas assez abouti, et pas assez équilibré... Qu'en est il de Black Ops 2?
Treyarch a retenu la leçon, et à tout mis en oeuvre pour faire de BO2 le Call Of Duty le plus équilibré jamais fait. Cela tient à des armes avec plus de recul, moins d'atouts, des séries d'éliminations remplacées par des séries de points. Black Ops 2 fait la part belle au jeu d'équipe et aux objectifs, on se recentre plus sur du gameplay pur et ce n'est pas un mal bien, au contraire... Ici pas de MOAB, pas de bombe nucléaire... Et les séries de points les plus meurtrières seront très difficiles à débloquer en ne pensant qu'à soit...



Le système de création de classe "pick 10" est, à mon goût, la meilleure idée incorporée dans un Call Of Duty depuis bien longtemps car ainsi le jeu offre beaucoup plus de combinaisons... Chaque joueur y trouvera son compte! On peut même créer une classe sans armes, pour se balader juste avec son couteau... La customisation des armes est aussi plus poussée : plus d'accessoires, plus d'effets sur les armes : viser plus vite, allonger la portée, améliorer le tir au jugé... Black Ops 2 reprend le concept des Battlefield sur ce coup et c'est une très bonne idée!

Black Ops 2 propose, de base, 13 maps, 14 (avec Nuketown 2025) si vous l'avez précommandé ou que vous vous êtes procurez une édition spéciale. Treyarch a gommé les défauts du premier Black Ops : les maps sont très différentes, aucune ne se ressemble, et surtout elles sont beaucoup plus colorées que dans le premier épisode. Après, comme dans tout FPS, elles ne feront pas toutes l'unanimité, certaines se prêtant plus au combat à courte portée et d'autres aux engagements plus lointains... Idem niveau gameplay, Black Ops 2 reprend ce qu'il se fait de mieux sur la série: une gestion des armes et du recul un peu plus réalistes, tirés du premier BO, et un gameplay plus nerveux plus proche d'un MW : le résultat est très, très plaisant...

BO2 propose en plus du maintenant traditionnel mode théâtre qui permet d'uploader certains clips sur youtube, la possibilité de streamer ses parties directement sur internet. Cela permet de retransmettre plus facilement  des compétitions MLG (que soutien le jeu) par exemple, ou tout simplement pour les "youtubeurs".



Gros défaut de MW3, les connexions de Black Ops 2 sont beaucoup plus stables et de meilleure qualité. On regrettera toutefois l'absence de serveurs dédiés mettant les joueurs sur un pied d'égalité... Un jour peut être?

Black Ops 2 nous apporte aussi son lot de nouveautés au niveau des modes de jeux. En plus des traditionnels MME, MG, Domination (en deux manches cette fois), Démolition et autre Recherche et Destruction, apparait maintenant le mode multi-équipe et point de contrôle. Multi équipe reprend différents modes de jeux entre 3 équipes de 4 joueurs, le gameplay n'en est que plus nerveux, avec plus de cibles, et surtout un nouveau concept à travailler pour les "teams" sympathiques. Point de contrôle reprend, quant à lui, le principe de la zone de largage sans les colis stratégiques, un des modes de jeux que j'apprécie le plus.

Black Ops 2 propose un multijoueur solide, qui peut s'avérer être, tout simplement, un des meilleurs depuis de nombreuses années... Réponse dans quelques mois!


C'est l'invasion des zombies... Cassons nous!

Tous les Call Of Duty de Treyarch depuis World at War, proposent un mode de jeu spécifique : le mode Zombie. Ce mode regroupe au fil des ans de plus en plus de fans, et cette année Treyarch a mis les bouchées doubles pour offrir un zombie plus complet et encore plus jouissif (ou flippant c'est à voir)...


Le mode Zombie classic refait son apparition : 1 à 4 joueurs se retrouve(-nt) dans une zone et doivent repousser les vagues successives de zombies. Mais le Zombie prend dans Black Ops 2 une nouvelle dimension avec deux nouveaux modes de jeux!

Tout d'abord parlons du mode Transit. Le ou les joueurs sont assailli(-s) encore une fois par des vagues de zombies, mais ont pour les aider un bus pouvant les transporter d'une zone vers une autre. Ca n'a l'air de rien comme ça, mais cela rajoute de la stratégie, du stress... Oui quand vous avez raté le bus... Et bien il va falloir attendre quelques vagues de zombies avant de le voir repasser!! Bref, de nombreux délires entre potes sont à prévoir!

Treyarch a également penser à l'aspect confrontation pour la première fois dans un zombie. Donc deux équipes pourront dorénavant s'affronter, non pas en se tirant dessus, mais en faisant face aux zombies. Les derniers survivants remportent la victoire. Un aspect stratégique supplémentaire au zombie, est qu'il faudra piéger vos adversaires pour être sur de remporter la victoire!

Le zombie de Black Ops 2 est juste génial, tout simplement le meilleur des modes zombies. C'est un jeu dans le jeu!


Pour conclure, Call Of Duty Black Ops 2 offre une campagne un peu plus recherchée que ses prédécesseurs, un multijoueur bien étudié proposant à la fois nouveautés et une nouvelle complexité nous promettant de nombreux jours de jeux, et le meilleur mode zombie jamais fait! Vous êtes fans de COD? Foncez les yeux fermés! Vous n'êtes pas fan? Ce jeu pourrait vous le faire devenir...

Points PositifsPoints négatifs
- Une campagne avec de vraies nouveautés
- Un multijoueur plus que prometteur
- Des connexions stables
- Un multi plus équilibré
- Un mode zombie génial
- Même moteur graphique
- Une campagne toujours aussi scriptée


La note :
                Pour les fans : 9 / 10
                Pour les autres : 8 / 10



lundi 8 octobre 2012

Test du HD PVR 2 : Faire ses vidéos sur PS3 et Xbox360



Hauppauge, leader incontesté et incontestable de la capture vidéo avec son HD PVR, est concurrencé ces derniers mois par de nouveaux venus : Avermedia et Elgato. La bataille fait rage sur le marché des  boitiers d'acquisitions permettant d'enregistrer en direct le flux vidéo passant par nos chères PS3 et Xbox 360,  et ainsi de s'enregistrer en train de jouer, le tout en Haute Définition!

Histoire de mettre tout le monde d'accord, Hauppauge vient donc de répliquer avec son HD PVR 2! Verdict?

Le principe reste inchangé, vous branchez votre console en entrée dans le HD PVR 2, la télé en sortie mais cette fois vous pouvez jetez les cables YUV (ou composant) et vous branchez directement en HDMi! Aucune perte de qualité donc... Vous pouvez enregistrer en full HD avec votre PS3 ou votre Xbox 360, mais également avec les prochaines générations de consoles sans soucis (les Wii U, Xbox 720 et PS4 devraient se brancher en HDMI...).


Niveau design, le HD PVR 2 reprend les couleurs de la gaming édition précédente : noir avec un  voyant vert quand il enregistre (lorsque le HD PVR est sous tension le voyant est bleu pâle), du plus bel effet!
Les dimensions entre les deux boitiers n'ont par contre plus rien à voir, comme vous pouvez le constatez ci dessus.

Point positif cette fois, tout est livré avec : deux câbles HDMI, et même d'autres cables pour les différentes sources en entrée (S-Video...). Le logiciel PC est fourni avec, bref vous n'avez quasiment rien à faire, si ce n'est à brancher! Pour les utilisateurs MAC (comme moi) les choses se compliquent... Hauppauge ne supporte pas Mac OS X, il faut donc se débrouiller seul pour obtenir un logiciel de capture pour enregistrer le flux vidéo de l' HD PVR2. Après quelques jours de recherches sur le net, et quelques demandes au support Hauppauge, j'ai fini par trouver la réponse à mon/notre problème : HDPVRCapture.


Le logiciel en version démo permet d'enregistrer 2m30s afin de tester la bête, si vous ne voulez aucune limitation il vous en coutera 30$ (23€). Et honnêtement ça les vaut...

Comme je suis gentil encore une chose pour les réglages : - En vidéo le pré-réglage BEST est largement suffisant, la qualité de rendu du HD PVR 2 est juste énorme il n'est pas nécessaire de mettre les réglages à fond (sauf si vous souhaitez perdre votre disque dur!), - Pour l'audio : dans l'onglet audio encoder, il faut à Perform Post Precessing mettre YES, ou sinon votre vidéo sera juste au format m2ts qui sera hélas sans son sur votre mac...

Ainsi paramétré, le logiciel encodera votre vidéo au format MP4. Vous permettant ainsi de faire vos montages dans final cut, imovie ou autre.

Après tant d'années passé en tant que leader du marché de la capture vidéo, Hauppauge nous démontre encore une fois avec le HD PVR 2 tout son savoir faire : un produit facile d'utilisation, permettant des captures vidéos d'une qualité irréprochable!

Alors qu'attendez vous ruez vous sur le HD PVR 2 : Acheter le HD PVR 2 vous deviendrez peut être le nouveau MrLEV12 ou Diablox9 ?

EDIT : Hauppauge vient également d'annoncer la possibilité de Livestream via le HD PVR 2 (mettre en direct votre gameplay sur internet), cette fonctionnalité devrait être disponible sous peu. Je vous ferais une news sur le sujet!

mardi 4 septembre 2012

Test Steelseries Spectrum 7xb



Chez BlogFPS on vous parle aussi bien des jeux que des accessoires : les manettes comme les casques.

Aujourd'hui on va donc vous parler du caque Steelseries Spectrum 7xb pour Xbox, un casque que j'ai recu il y a plus d'un mois et que j'ai pu du coup bien tester et comparer avec mon casque de référence le Tritton AX Pro.

Le Spectrum 7xb de Steelseries est un casque sans fil d'une excellente qualité, coussinet en cuir très agréable aux oreilles, léger, simple d'utilisation... Bref le casque possède de nombreux atouts.

Commençons par les branchements, le casque est sans fil avec une base qui se branche en USB sur n'importe quel support (votre console, PC ou télé) pour son alimentation, ce support est ensuite relié à votre téléviseur via un cable jack / composant.



Un cable se branche ensuite de la manette au casque pour la communication sur le Xbox Live.
Niveau sonore, le casque dispose de quelques options intéressantes, la première le Livemix qui permet une fois activée de baisser le son du jeu lorsque quelqu'un prend la parole dans vos communications Xbox pour ensuite reprendre son volume normal.

Si vous préférez avoir des volumes sonores distincts il est également possible de régler le son du jeu et le son du chat via deux molettes différentes. Toujours coté communication le micro est souple et rétractable dans l'oreillette gauche. Le casque se démonte très facilement pour voyager plus facilement (les deux oreillettes se décrochent).



Deuxième point fort sonore, le casque possède 3 pré-réglages intéressants:
- son directionnel : permet de mieux localiser les sons, et donc l'ennemi pour nous fans de FPS.
- ambiance : met l'accent sur les basses et la puissance, idéale pour se croire dans le champs de bataille en jouant à BF3 :)
- divertissement : Pré-réglage spécifique pour regarder des films ou écouter sa musique.

Le seul vrai défaut que je pourrais donner au spectrum 7xb c'est qu'il marche à piles... et il n'est pas rechargeable... Il faudra donc penser à changer ses piles environ toutes les 15h.

Le casque coute entre 90 et 100€ suivant les sites, à ce prix le steelseries spectrum 7xb reste une solution intéressante et attractive pour les gamers Xbox!


Points PositifsPoints négatifs
- Le micro rétractable
- Des sons pré-réglés intéressants
- le LiveMix
- un casque solide!
- Esthétiquement moyen
- Casque à pile


Pour vous procurer le Spectrum 7xb c'est ici que ca se passe : J'achète !

mardi 14 août 2012

Black Ops 2 Gameplay Sniper Quickscope toujours possible...


Après les premières vidéos de gameplay de Black Ops 2, comprenant d'ailleurs un peu de gameplay de sniper sans lunette, voici un gameplay au sniper avec lunette ("plus traditionnel").

Et une chose est sure, les quickscopes sont possibles dans Black Ops 2 ! Contrairement à Black Ops 1 qui a la sortie avait déchainer les foules en empechant les joueurs aux snipers de pouvoir tirer plus vite que leurs ombres, avec Black Ops 2, Treyarch semble avoir retenu la leçon...



vendredi 29 juin 2012

Test oreillette EX-03 de Gioteck


Vous connaissez tous l'importance du son dans un FPS, notamment dans un Call Of Duty pour localiser l'ennemi, mais également dans Battlefield pour son ambiance sonore à couper... (le souffle ça le fait pas!)

Mais souvent le coup financier d'un casque est important, comme pour le tritton AX Pro, alors pour les plus petit budget il est conseillé de passer sur les oreillettes...

Certes vous ne profitez pas du son du jeu, mais vous pouvez communiquer avec les autres joueurs, afin d'établir des stratégies ou tout simplement d'être prévenu de la position de vos adversaires.

L'oreillette EX-03 de Gioteck rentre dans ce cadre.



Tout d'abord l'oreillet EX-03 a un très bon look, et colle parfaitement avec l'esprit FPS, elle tient parfaitement à l'oreille et n'est pas trop lourde. L'oreillette possède un bouton mute si vous ne souhaitez pas être entendu et il est bien sur possible de régler le volume sonore.

Très agréable à porter, le son est net et sans coupure... Bref pour environ 15€ vous aurez le droit à une oreillette simple design et de bonne qualité!

Si l'oreillette vous intéresse je vous ferais un concours pour vous la faire gagner :)

jeudi 2 février 2012

[TEST] XCM Cross Battle Adapter Plus


Aujourd'hui nous nous penchons sur une problématique que rencontre certains gamers multi-support (comprenez jouant sur plusieurs consoles) :

Comment passer d'une console à l'autre sans avoir à se réhabituer à la manette?

Il est extrêmement désagréable, surtout pour un joueur de FPS, de ne pas être habituer à son outil de travail : la manette. La différence de prise en main entre celle de PS3 et celle de la Xbox est énorme : elles ne font pas la même taille, n'ont pas le même poids, et ont en plus leurs sticks analogiques placés à des endroits différents... Bref, c'est une emmerde!

Le XCM Cross Battle Adapter Plus permet de la résoudre en branchant sa manette Xbox sur la PS3 (il est possible de faire l'inverse avec un autre modèle). Mais ayant récemment adopté la manette Razer Onza Controller tournament edition j'ai décidé de la garder comme manette de "référence".



Comment procéder à l'installation? Rien de plus simple... Il suffit de brancher le XCM Cross Battle Adapter Plus à votre PS3 en USB, puis de brancher votre manette Xbox 360 sur l'adaptateur.

Allumez la console... Miracle!



Le XCM Cross Battle Adapter Plus permet également d'avoir le mode turbo sur toutes les touches (rapid fire dans le jargon FPS), testé en match privé ça marche très fort, tellement que je trouve l'option un peu cheaté... Donc option à désactiver à mon sens.

Pour environ 35€ en chinant sur internet, vous trouverez l'adaptateur parfait vous permettant de changer de console à votre guise et sans période d'adaptation!
Vous pouvez vous procurer le produit ici !

vendredi 27 janvier 2012

Test manette Razer Onza Tournament Edition



En tant que joueur PS3 ayant reçu la Xbox 360 il y a peu, le passage à la manette Xbox était pour moi une hantise… A tort !
Un des grands avantages de la Xbox sur la PS3 pour un joueur de FPS comme moi, c’est les manettes disponibles pour la console de Microsoft. J’ai jeté mon dévolu sur l’une d’elle : La Razer Onza Tournament Edition, Razer étant une marque reconnue par les gamers, autant faire les choses bien me suis-je dit !

Alors verdict : manette ultime ou pas ?



La Razer Onza Tournament Edition reprend le design de la manette de base en la rendant plus « agressive » et profilée augmentant ainsi la qualité de la prise en main, la face intérieure étant également plus creusée. La manette est en plus extrêmement légère, bref un véritable plaisir en main !

Et lorsque l’on joue ca donne quoi ?

La Razer Onza Tournament Edition apporte quelques évolutions et améliorations des plus utiles aux gamers que nous sommes, premier point et non des moindres : les sticks analogiques !

Il est possible de régler la résistance des sticks de la Onza : un tour de molette permet de rendre les directions des sticks analogiques plus souples ou plus résistantes. Parfait pour un joueur comme moi, habitué à jouer pendant des années avec une résistance de stick bien spécifique (oui je n’ai jamais changé de manette sur ma PS3)!
Le pad directionnel d’origine à également été revu, les directions sont cette fois bien séparées, la manette officielle manquait de précision dans le domaine, avec la Razer Onza ce défaut est gommé, mais il faut avouer que son pad directionnel est moins confortable à l’utilisation.



En ce qui concerne nos chers boutons colorés (A, B, X, Y) ils sont cette fois rétro éclairés et bénéficient d’une réactivité très largement accrue, une très légère pression suffit pour être pris en compte.
Les gâchettes RT et LT sont également revues pour une meilleure prise en main, elles sont plus longues et prennent en compte la différence de pression, idéale pour bien négocier une accélération dans un jeu de course. Pour les FPS, il faut par contre un temps d’adaptation pour assimiler à quelle moment une balle part…



Razer a eu l’idée de rajouter en plus deux gâchettes programmables au dessus de RB et LB, ils peuvent se substituer à n’importe quelle touche du pad. Les joueurs de Call Of Duty jouant en tactique vont être ravis… il leur sera maintenant possible de mettre un coup de couteau avec une pression de gâchette ! A l’utilisation par contre cela ne reste pas forcément évident, les gâchettes programmable étant à mon gout pas facile d’accès. Après deux semaines d’utilisation je n’ai toujours pas pris l’habitude de les utiliser…
Autre point à notre le branchement entre un casque et la manette a également été modifié, et pour l’instant je n’ai pas réussi à faire marcher parfaitement mon Tritton AX Pro avec la manette… (EDIT : le pb est maintenant réglé...)

La manette marche aussi bien sur Xbox 360 ainsi que sur PC… Et plus encore ? Il vous faudra attendre quelques jours pour le savoir :)




Points PositifsPoints négatifs
- La résistance des sticks réglable
- Le pad amélioré
- Les gâchettes programmables
- Un manette très légère
- Prise en main excellente

- Les gâchettes programmables mal positionnées
- Le bouton Xbox fait toc


La note BlogFPS :



Une très bonne manette pour 50€, à commander içi : Acheter Razor Onza

lundi 14 novembre 2011

Test de Assassin's Creed Revelations


1 an après avoir laissé Desmond en mauvais état à la fin de Brotherhood, l’heure est enfin venue de retrouver notre héro à la limite de la schizophrénie…
En mauvais état Desmond est resté bloqué dans l’animus, noyé dans trop de souvenirs de trop de vies antérieures, il est temps d’y mettre bon ordre sous peine de voir notre cher tatoué y passer.
Après avoir survécu à des batailles dantesques aux quatre coins du monde ce serait idiot…
Nous voici donc de nouveau au contrôle d’Ezio Auditore da Firenze, personnage central des volets II et III de la saga que nous avions laissé au Vatican suite sa confrontation avec la très actuelle famille Borgia.

L’Homme a vieilli, barbe et cheveux gris mais quelques secondes de jeu suffisent à comprendre que ses capacités d’Assassin n’ont, elles, pas pris une ride.
La lame secrète toujours acérée, le saut de biche affuté, toujours prêt à jouer à mettre ses talents au service de la veuve et de l’orphelin mais surtout pour contrer la conspiration templière. (On ne change pas une équipe qui gagne !)
Notre héro s’embarque donc pour Constantinople terre de ses nouveaux exploits.
Afin d’éviter de spoiler tout le scénario de ce nouvel opus je vais vous parler du jeu en lui-même, vous laissant le plaisir de découvrir l’intrigue, pas vraiment secrète, de « Révelations ».
La première chose qui saute à l’œil du joueur averti est le soin esthétique apporté au jeu.
Les cinématiques sont agréables à regarder, la finition ingame est elle aussi de meilleure facture. Jonglant actuellement avec Uncharted 3, j’avoue avoir craint le contraste et pourtant…
Evidemment Uncharted 3 est la référence mais Assassin's Creed Revalations ne vous fera pas hurler.
Plus concrètement, l’idée générale est scrupuleusement la même que dans ses prédécesseurs, les principales quêtes annexes aussi. Rien de révolutionnaire mais on retrouve ce qui nous a fait aimer la série.




Ce qui change :
- Principale nouveauté : Ezio profite de la science martiale turque… Un crochet pour s’agripper plus haut, plus loin. Pratique pour gagner du temps lors des longues, parfois trop longues, escalades des monuments de Byzance.
Comme pour chaque équipement de combat le crochet possède des propriétés spécifiques permettant de nouvelles esquives et de nouveaux finish sanglants.

- La vision de l’aigle a été améliorée. Elle analyse maintenant les personnages plus en détail afin de les cibler mais aussi de deviner certains mouvements.

- L’apparition de grenades diverses et variées est un changement important, vous devrez apprendre à créer des bombes pour toutes les situations, effrayer / tuer / éloigner les gardes ou la population.
D’ailleurs des soldats sont maintenant protégés dans des abris que l’on ne peut atteindre qu’à l’aide de projectiles.

- Lorsque vous avez pris des territoires aux templiers après avoir tué le capitaine de la caserne (d’ailleurs maintenant il ne s’enfuie plus forcément mais se cache) il est possible qu’ils tentent de vous le reprendre. Là apparait un système inconnu dans Assassin’s Creed, il vous faudra user de votre science de la guerre pour utiliser vos points à bon escient pour placer vos apprentis assassins et leurs spécialités à des endroits stratégique du quartier, trouver le savant dosage entre murailles et fantassins pour repousser les assaillants.
Assez amusant les premières fois mais répétitif, heureusement il sera possible ensuite de confier la responsabilité de vos QG à un maitre assassin.

- Justement à propos de vos apprentis, l’obtention du grade ultime a été légèrement revue puisqu’il vous faudra dorénavant accompagner chaque candidat dans une mission en plusieurs parties pour juger de sa valeur.

- Des tyroliennes font leur apparition pour permettre des déplacements plus rapides dans une ville extrêmement vaste. Ce qui n’est pas un luxe sans être réellement indispensable.
Comme vous vous en doutez, les attaques depuis ces tyroliennes sont conseillées et nécessaires pour les défis des guildes.

- A signaler aussi que les affiches à arracher pour perdre en notoriété ont disparu.
Pour le reste, les échoppes et les monuments sont toujours à rénover pour accroitre ses revenus et débloquer de nouveaux équipements. Soudoyer les Héraults pour perdre en vigilance des templiers. Faire les poches des citoyens (des messagers surtout évidemment) pour arrondir ses fins de mois.

Fouiller les recoins sombres en quête de coffres, même s’ils contiennent majoritairement les ingrédients nécessaires à la fabrication des bombes. Les points d’observation et les sauts de l’aigle….




Inutile de faire la liste de ces petits plaisirs restés intacts !
Globalement après une bonne dizaine d’heures de jeu la jouissance apportée par la conquête de ce nouvel univers est aussi grande que dans les précédents opus.
Ezio, Altaïr (oui je spoile un peu quand même) sont dotés d’une panoplie de coups plus importante ce qui est une excellente nouvelle puisqu’après quelques combats l’intensité laissait place à un sentiment de redondance parfois agaçant.
Les nouveautés sans être révolutionnaires, l’amélioration graphique, permettent au joueur de ne pas avoir l’impression de rejouer aux deux premiers épisodes, de retrouver une envie intacte de dévorer la carte, d’avancer, de grimper, d’assassiner avec plus ou moins de tact.
Certes rien de très novateur mais un an après la sortie de Brotherhood il était illusoire de penser acheter un jeu totalement remodelé.
D’ailleurs aurait-ce été vraiment souhaitable ? On ne compte plus les jeux attendus des années pour finalement être déçus par la nouvelle direction prise par les créateurs…

Les fans de la série ne seront donc pas déçus quant aux novices, même s’il est toujours conseillé d’avoir joué aux premiers épisodes pour prendre la mesure de la conspiration et ne pas se perdre dans les méandres de la mémoire endommagée de Desmond, les piqures de rappel leur permettront de prendre en route.




D’ailleurs actuellement des promos permettent d’acquérir la trilogie d’Ezio en neuf à un prix intéressant.

N’oubliez pas que « Rien n’est vrai tout est permis »
« Bref » j’ai joué à Assassin’s Creed Revelations et j’ai –encore- aimé ça !
(Je vous invite aussi à écouter l’excellent « Iron » de Woodkid, qui illustre la publicité).

En résumé en vrac :


Points PositifsPoints négatifs
- Le soin apporté aux graphismes
- La possibilité d’explorer Constantinople, sa map énorme et ses quartiers aux ambiances diverses
- Ne plus courir après les Borgia
- Pouvoir se promener en ville sans déclencher systématiquement des combats
- L’ajout de nouveaux mouvements en combat pour Ezio et l’optimisation des combos.
- La difficulté à battre certains soldats
- Pouvoir obtenir des précisions quant à l’intrigue et l’histoire des Assassins
- Retrouver tout ce qui faisait le charme des jeux précédents
- Le crochet ajouté à l’équipement
- La considérable durée de vie du jeu

- Les bombes ! Même si les ateliers de confection sont nombreux, fabriquer ses bombes est fastidieux.
- Les bombes ! On regrettera les armes proposées par De Vinci… Toujours plus sympa d’avoir des améliorations pour le close combat. On se consolera avec l’énorme choix d’armes à acheter chez les forgerons.
- Les bombes ! Je plaisante.
- La redondance de certaines missions


Le test a été effectué par notre cher Xbobo : merci à lui!

La note BlogFPS :

lundi 7 novembre 2011

Test de Modern Warfare 3


Le grand évènement vidéoludique de l’année est arrivé : la sortie de Call Of Duty Modern Warfare 3. A chaque nouvel opus de la série, la même rengaine : nouveaux records de préventes établis et bien sûr les ventes explosent, si bien que la licence call of duty est la plus rentable au monde, devant Harry Potter et compagnie…
Modern Warfare 3 est il supérieur à ces aînés ? Va-t-il tenir toutes ses promesses et contenter l’attente des joueurs ? Premiers éléments de réponse…

MW3 ça se joue aussi en SOLO…

La campagne de Modern Warfare 3 est une suite directe à MW2, vous retrouvez les mêmes soldats pour des missions encore plus périlleuses qui vous emmèneront à New York, en Angleterre, en France, en Allemagne, en Russie… Ils verront du pays ! Et par la même occasion libérer le monde de la menace terroriste. Le scénario est riche en rebondissement et est plus solide que celui du volet précédent qui partait un peu dans tous les sens… un bon point donc !




Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer durant la campagne du jeu, il se passe toujours quelque chose, et force est de constater qu’Infinity Ward et maintenant Sledgehammer Games savent y faire.
Les explosions, les décors délabrés des différentes villes visitées (notamment New York et Paris) sont très bien rendus, la série COD a toujours eu une excellente mise en scène notamment avec ces scripts d’explosions…
Le scénario est simple mais efficace, contrairement à d’autres volets pas toujours simples à suivre, mais la durée de la campagne peut être qualifiée de ridicule… Compter entre 4 à 5h pour finir le jeu, c’est peu, très peu ! On pourra toujours mettre ca sur le fait que MW3 a un rythme éfrené, sans temps mort… mais tout de même !




Le moteur graphique n’a pas changé mais les graphismes de Modern Warfare 3 sont tout de même largement supérieurs à ceux MW2 et Black Ops. Le moteur a certes vieilli mais les graphismes sont clairs contrairement à Battlefield 3 (sur console je précise…). L’ambiance sonore est toujours aussi bonne et réaliste mais reste en dessous de Battlefield 3 sur ce point.

Les forces spéciales ont des missions…

MW2 avait introduit le mode de jeu spec ops : des missions à faire seul ou à deux, où il faut se déplacer d’un point A et un point B tout en éliminant ses adversaires. Un mode de jeu peu convaincant et qui n’apportait pas grand-chose mais…

Une des grandes nouveautés dans la série des Modern Warfare est le mode Survival, remplaçant du mode zombie du World at War et Black Ops. Vous affronterez seul ou à deux des vagues d’adversaires de plus en plus coriaces. Tout un arsenal sera a mis à votre disposition moyennant finance : armes, séries d’éliminations…
Ce mode est vraiment prenant et compétitif, vous y passerez plusieurs heures avec vos amis. Personnellement le mode zombie m’a toujours rebuté, mais à chaque fois que j’ai joué au mode Survival de Spec Ops j’ai toujours pris mon pied…




L'appel du devoir en ligne…

Leader incontesté des jeux en ligne sur console depuis Call Of Duty 4 : Modern Warfare, MW3 suit les traces de ses ainés. Le online est solide et propose dès le lancement du jeu 16 maps, un record pour un call of duty. Chose appréciable la taille des maps a été réduite, fini les maps comme Derail ou Array, où le jeu pouvait se résumer à tourner en rond à la recherche de ces adversaires. Modern Warfare 3 est un concentré d’action, vous serez constamment face à vos adversaires.

Modern Warfare 2 était un jeu beaucoup trop orienté sur le support aérien, ce n’est plus le cas avec MW3 : les classes et les séries de supports se taillent la part belle et les séries d’éliminations paraissent moins puissantes. Il est également très appréciable de se voir récompenser par des points pour vos séries d’éliminations lorsque vous jouer l’objectif (capture de drapeau, pose de bombes…). Le joueur d’équipe se voit ainsi enfin favorisé !




Il est pour l’instant trop tôt pour savoir si le jeu sera parfaitement équilibré, si une combinaison comme lance patate / danger rapproché / machine de guerre existe dans Modern Warfare 3. Mais Infinity Ward a annoncé que le jeu sera suivi de façon encore plus poussée que Black Ops… Les bugs, hacks, l’équilibrage des armes seront donc suivis de près, que demander de plus ?

Une vidéo commentée? Dès demain...

En conclusion : Call of Duty Modern Warfare 3 est une valeur sûre. Les développeurs ont appris de leurs erreurs et proposent une suite qui répond aux attentes des fans de la série. Modern Warfare 3 n’est pas révolutionnaire mais tiendra facilement en haleine les passionnés jusqu’au prochain volet !


Points PositifsPoints négatifs
- De l’action de l’action et de l’action
- Online solide
- Spec Ops Survival
- Tient toutes ses promesses
- Le suivi annoncé du jeu (patchs…)

- Durée de vie du solo
- MW3 n'est pas révolutionnaire


La note BlogFPS :


dimanche 6 novembre 2011

Test de Battlefield 3



Depuis le salon de l'E3 en juin, Battlefield 3 a fait couler beaucoup d'encre. Les différentes vidéos présentées du jeu ont mis l'eau à la bouche à tous les joueurs de FPS. Visuellement impressionnant le moteur de jeu Frosbite 2, permettait au jeu d'afficher des graphismes de toute beauté, ainsi qu'une ambiance sonore incroyable.

La série Battlefield souvent considérée comme un jeu PC, s'ouvre avec ce nouvel opus plus à nos chères consoles de salon, et part ainsi concurrencer la franchise Call of Duty.

Parlons un peu du mode solo :

Battlefield 3 s'inspire fortement de Call Of Duty, la campagne est d'ailleurs vécue à travers le récit du soldat Blackburn en plein interrogatoire tout comme dans Black Ops. La ressemblance ne s'arrête pas là... Battlefield 3 s'articule exactement comme son « rival ». Nettoyez une zone, suivez le leader de l'escouade, pour arriver à des déclenchements de scripts (explosions...) lors de votre passage aux endroits donnés.

La campagne se déroule aussi bien sûr terre fusil à la main ou même dans un char que dans les airs à bord d'un avion de chasse par exemple !




Et alors c'est bien ?

Concrètement le mode solo, de Battlefield 3 est décevant la durée de vie sera qualifiée de potable pour le genre (7h environ) encore faut-il avoir le courage d'aller jusqu'au bout... La campagne est tout simplement mollassonne ! Mais l'intérêt du jeu est ailleurs...

Et alors le multijoueur ?

Le multijoueur est le point fort du jeu. L'ambiance est radicalement différente d'un call of duty. On pourrait comparer cette différence comme à une certaine époque avec Fifa et PES l'un était plus orienté arcade alors que l'autre était résolument orienté simulation.
Call Of Duty a une prise main rapide et peut être qualifié d'un jeu arcade et ouvert au "commun des mortels" et il n'est pas rare de voir les joueurs tentés des figures de style comme des sauts avec rotations et changement d'armes... Ce que vous ne verrez bien sur jamais sur un champ de bataille! Battlefield 3 quand à lui est un jeu résolument orienté simulation... Le jeu de DICE se veut réaliste : les environnements sont destructibles, les arbres tombent, les murs s'écroulent le tout dans une ambiance sonore ahurissante.
Il vous faudra aussi prendre en compte la force de Coriolis pour les combats à longue distance comme au sniper : il vous faudra tirer dans la direction du déplacement de votre adversaire pour l'atteindre et non sur lui (car pendant le temps de trajet de la balle votre cible bouge...) étonnant et il faut le dire jouissif quand votre balle atteint son but!

Le gros point fort à mes yeux de Battlefield 3 est son ambiance, on s'y croirait! Les maps sont gigantesques, la présence des véhicules appuie le phénomène de réalisme : entendre les jets voler au dessus de votre tête, les obus de chars vous siffler aux oreilles, l'enfer de la guerre est parfaitement retranscrit!

Même si l'action est moins présente que dans un call of duty, vous ne croisez pas vos adversaires à chaque recoin de la map. L'ambiance rend le jeu tout aussi prenant, une véritable réussite...




Si graphiquement le jeu n'est pas aussi bon que promis sur console, l'ambiance sonore est à tomber à la renverse. Si vous possédez un home cinéma ou un casque type Tritton AX Pro vous serez abasourdi ! Les effets visuels sont également très réussis, il ne sera pas rare que vous soyez ébloui par le soleil, les lampes tactiques et les viseurs lasers montés sur les armes de vos adversaires.




En conclusion :

Battlefied 3 n'est pas parfait, les graphismes ne sont pas aussi fous qu'escompté mais le jeu, dispose d'atouts indéniables. Si vous êtes fans de FPS, il ne faut pas passer à coté.


Points PositifsPoints négatifs
- Une ambiance sonore à tomber à la renverse
- Un multijoueur très solide
- Le réalisme du jeu
- Une autre approche du FPS
- Graphismes pas toujours nets
- Un mode solo mou


La note de BlogFPS :


Partager

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More